Orphie (Belone belone)

Orphie (Belone belone)

Famille : Belonidés
Nom usuel : Orphie, aiguille, aiguillette ,bécassine de mer, bécasse de mer, becassino de mar, aiguille crocodile, agonill, aguia, aguillo, agojo, aguio
Nom étranger : Gar-fish, needlefish, garpike, sea needle, Hound needlefish (Angleterre) Geep (Holande) Aguja, Marao lisero (Espagne) Näbbgädda horngädda (Suéde) Horn, Hecht (Allemagne) Aguglia commune (Italie) Guardfish, Houndfish, Aguja de casta, Agujón (Cuba) Okizayori (Japon) Houndfish (USA) M'sella (tunisien)
Nourriture : A la manière des grands poissons à rostre tel que les espadons et les voiliers, cet assaut n’a pas pour but immédiat de capturer directement leurs proies. S’il leur arrive quelque fois d’avoir un ou plusieurs poissonnets entres les minuscules dents qui ornent leur longue mâchoire, elles veulent faire du dégât et blesser le plus de poissons possibles en un minimum de temps. En effet, toutes les petites proies n’auront pas la chance de succomber rapidement et c’est dans un second assaut que les blessés seront définitivement engloutis par les rabatteurs qui n’ont pas ouvert le bal. Cette frénésie ne dure généralement que quelques minutes car elles attirent les gros prédateurs en provoquant un nuage d’écailles et de sang et elles deviendraient alors victimes si elles s’éterniseraient dans les parages. Il semble que ces moments sont plus fréquents le matin jusqu’à deux après le lever du soleil et environ à partir de deux heures avant la tombée de la nuit. Cela s’explique aisément car elles ne s’alimentent pas ou peu durant la nuit et la fringale du matin s’estompe avec l’arrivée des premiers rayons de soleil qui fera reluire à des dizaines de mètres toute écailles signalant un banc de petits poissons (anchois, athérines et sardines).
Taille : Atteignant communément 40 à 50 cm pour un poids de 300 à 600 gr, l’orphie peut atteindre exceptionnellement 90 cm
Poids : Poids maximum avoisinant le kilo mais communément quelques centaines de grammes.
Description : Membre à part entière de la grande famille des Béloniformes, l’orphie belone belone a entre autre pour proches cousins :
- Les extraordinaires poissons volants appelés aussi Exocets,
- les Balaous, célèbres appâts pour les traînes tropicales,
- les dangereuses orphies crocodile mesurant jusqu’à 1,50 m,
- les Médakas et les Demi-becs du Pacifique ressemblant à de grosses gambusies.
Petit poisson à rostre au corps longiligne. Sa forme aérodynamique lui permet d’atteindre des vitesses phénoménales qui parfois l’amènent parfois à bondir hors de l’eau.
Son corps est allongé, son dos est vert sombre et ses flancs clairs. Sa mâchoire est munies de petites dents.
Mœurs et Habitat : Ce n’est pas parce qu'elles vivent en surface qu’elles apprécient les hauts fonds, sans doute se sentent-elles plus en sécurité lorsque le fond dépasse les 3 mètres. Il est facile d’imaginer que leurs morphologies les rendent vulnérables si elles devaient fuir et gicler dans de faibles profondeurs. N’oublions pas que ce petit glouton n’est qu’un maillon dans la chaîne alimentaire et que nombreux sont les supers prédateurs qui ont font leur ordinaire. C’est le cas des liches, des sérioles et des tassergales. C’est donc à quelques dizaines de mètres du bord qu’il faut rechercher l’aiguillette. Elles n’apprécient pas la houle et se postent dans la journée dans les chenaux des ports ou à l’intersection de deux courants opposés. Cette rencontre entre deux courants provoque généralement un plat bordé de petites vaguelettes. Ces "plats" sont très fréquents face aux pointes rocheuses qui s’enfoncent profondément dans la mer ainsi que face aux digues qui surplombent de grands fonds.
Reproduction : L’orphie est mature dès sa deuxième année lorsque sa taille atteint environ 30 cm. Moyennement prolifique, d’avril à octobre chaque femelle orphie pond, jusqu’à trois fois 10000 à 45000 œufs filamenteux. La ponte s’effectue généralement sur un objet flottant ou sur un support végétal à la grande joie des coryphénes et autres sévereaux. Plus la température de l’eau est chaude et plus les œufs arrivent à terme rapidement. Quelques jours suffisent alors à une température de 25°, pour que de petits alevins sans rostre voient le jour. Ils se nourrissent alors exclusivement de plancton puis au fur et à mesure que leur rostre grandit, ils s’alimentent de proies plus conséquentes qu’ils chassent en pleine eau (petites crevettes de pleine eau connut en méditerranée sous le nom de gambarrotis). C’est lorsqu'elles atteignent quelques centimètres qu’elles commencent leur vie piscivore, armés maintenant d’un rostre qui s'avère terrible dans leurs chasses aux larves de poissons de quelques millimètres.
Conclusion : Même si les pêches aux appâts sont donc plus prolifiques car elles concentrent les bancs et excitent les appétits. Les cuillères et les leurres de surface marchent bien sur les orphies. Et il n'est alors pas exagéré d’employer le terme « pêche sportive » car le plaisir que cette pêche procure et la répétition des attaques excitent les plus blasés. Le 20/100 etant la limite maxi et 12/100 le minimum, d'ou l’appellation pêche sportive. Une orphie n’est jamais seule et il est tout à fait possible de capturer en quelques heures plus d’une trentaine d’orphies que vous pourrez sans arrière pensée conserver étant donner le nombre d’individus qui constituent un banc (plusieurs centaines au minimum). Sur nylon de faible diamètre c'est vraiment un régal. Justement en parlant de régal, ses arêtes de couleur verte rendent ce poisson "suspect" pour bon nombre de pêcheurs, mais sa chair reste néanmoins savoureuse et ce n'est pas les liches, les sérioles, les pélamides et les dentis qui nous contrediront... La chair de l’orphie est trop fine pour attendre le retour à la maison afin de commencer à nettoyer le poisson et c’est sur le lieu de pêche qu’il faudra vider soigneusement avec une lame très fine ces poissons pour qu’elles vous procurent un deuxième plaisir ; celui de la bouche. Sa chair une fois l’arête centrale retirée est d’une saveur exquise. Même les enfants font fi des minuscules arrêtes pour apprécier la finesse de ce poisson.
Détails : Astufish fr
Astufish

Astifish créateur d'émotions, est une entreprise artisanale situé à Port-Louis en Bretagne qui fabrique des têtes plombées pour la pêche en mer et pour la pêche en eau douce. Présentation de la société et de la gamme des...

www.astufish.com | Détails
Détails : Meriver fr
Meriver

MeriverLeader des amorces mer Grâce à notre laboratoire agréé et à notre fabrication intégrée, nous produisons des amorces innovantes, 100% naturelles et entièrement fabriquées en France dans notre propre usine.Des produits...

www.meriver.fr | Détails

 

Infos pratiques



Accueil
Contact
Plan du site
Mentions légales
Conditions d'utilisation
Flux RSS Nouveautés

Infos



Propulsé par Arfooo Annuaire © 2007 - 2018
Themes-Arfooo.fr
Apercite miniatures de sites web
Déclaration à la CNIL n° 1039333
Pechez.com - 1996 - 2018
Mansouri Jean- Paul : +336 5114 0896

Statistiques des visites



Nous sommes le 18-06-2018
Il est 11:21
Visites : 415006
Aujourd'hui : 177